La voie de l'éveil de l'Essence© 

 

D'après le livre de Léa Morgat "Voie et éveil de l'Essence, guide pratique".

 

Ce chemin conduit chacun de nous à une récupération de son pouvoir et à une perception juste de Soi, sans le recours à une quelconque religion ou structure spirituelle établie.

 

Le travail de retour à Soi se passe par un travail de dépouillement, de prise de conscience.

Tout le travail est sur la base du corps. Celui-ci étant le réceptacle de la mémoire individuelle,familiale, collective et universelle, car toute la connaissance de l'univers est en nous. 
L'objectif est de se reconnecter à son Essence, en proposant un chemin afin que chacun trouve le sien. 

 

La Voie de l’éveil de l’Essence a peu à voir avec : « faire ce qu’on veut, comme on veut et quand on veut ».C’est au contraire un travail extrêmement rigoureux, avec des limites très précises, et qui passe par l'acceptation de sa propre voie initiatique, ou encore son destin (sans connotation déterministe).

 

Il me semble utile de souligner que l'initiation suppose au moins deux ou trois choses de base.

-La première est le guide, indispensable au moins au départ, et qui soit incarné.

Je suis un peu effrayée que l'on dise dans le discours néo-chamanique ou new âge que chacun a un guide intérieur et donc peut se dispenser d’un maître de chair et d’os.

S’il est vrai qu’il y a effectivement une intelligence intérieure, il est cependant nécessaire que celle-ci soit incarnée à travers une personne qui n'est pas forcément un saint ou une personne à mettre sur un piédestal mais qui sert de référent extérieur.

Les systèmes auto-référentiels me paraissent très dangereux et peuvent entraîner de sérieux troubles psychiques à travers une redoutable inflation de l’égo.-

 

-La deuxième est-ce qu' il faut des rituels qui soient authentiques et non pas des rituels inventés sur des bases esthétiques ou de sympathie personnelle pour tel culte ou telle culture.

Au mieux ces constructions sont inopérantes ou bien opèrent de manière dangereuses ce qui est encore pire. Le rituel est un acte opératoire, enseigné, spécifique.

 

-La troisième condition paraît évidente : il faut être sincère. L'attitude intérieure du sujet doit être authentique. Sincère on ne l’est jamais complètement, on traîne toujours notre obscurité, mais au moins il doit y avoir une disposition intérieure minimale de vérité.

 

Le maître mot est

"pratiquer, pratiquer, pratiquer...et faire frire l'égo"

Percer et vous verrez, perséverez ....

La trilogie de ce chemin est : " Humilité, Patience, Confiance". 

Ce que nous sommes, se goûte avec le coeur. 

                                                                                                                                                 Léa Morgat© 

OSEZ LE GRAND SAUT !